jeudi 8 décembre 2016

Simple comme un burger de Noël

Un burger de Noël? Quelle drôle d'idée! C'est ce que je me suis d'abord dit lorsque l'on m'a proposé de participer à ce concours organisé par Goumetbar by Novotel. Et puis réflexion faite, je me suis dit que j'avais bien envie de relever le défi et de trouver une chouette recette de burger végétarien aux petits accents de fêtes. Il est donc composé d'un beau champignon portobello grillé, de tranches de brie fondant, le tout servi avec une sauce aux truffes et un pickles de chou rouge. Olé!

Une fois l'idée trouvée, le but était bien évidemment de vous en faire profiter. Alors d'accord, la liste des ingrédients est assez longue cette fois-ci mais comme toujours, rien de compliqué dans la préparation. Elle est juste un peu plus longue que les recettes habituelles. Mais qu'est-ce que ça en vaut la peine! Ce pickles de chou rouge est divin dans le burger mais se mariera à merveille avec vos raclettes, vos fondues au fromage ou encore une belle tranche de pâté. Préparez-en le double des quantités! Pensez à refaire la sauce aux truffes avec des pâtes, de la volaille ou même une belle pièce de viande. Plein d'idées donc, pour ceux qui n'ont pas envie de burger en ce moment.

J'allais oublier de vous dire que ce concours c'est non seulement pour moi, mais également pour vous! En effet, j'ai besoin de vos votes pour faire élire ma recette parmi toutes celles des participants. Le burger ayant obtenu le plus de "likes" d'ici le 21 décembre, sera servi pendant un mois dans tous les Gourmetbar by Novotel de Belgique. Il faut dire que c'est un peu leur spécialité le burger, dans les Gourmetbar présents au sein de tous les Novotel Eden du Benelux. Je vous avoue que je n'y ai encore jamais mangé, mais d'après leur carte, ça a l'air plutôt sympa.

Et en ce qui vous concerne, je vous invite à aller voter pour ma recette, car j’offrirai à l'un d'entre vous une nuit et un dîner pour deux personnes dans le Novotel de votre choix, doté d'un Gourmetbar au Benelux. Rendez-vous donc à partir du lundi 12 décembre sur la page Facebook de Gourmetbar pour liker mon burger dans l'album photo créé pour le concours et partagez ensuite la photo en mode public sur votre mur en taguant @lacuisinecestsimple (sans cela, impossible de vous retrouver parmi tous les votes!). A la fin du concours, je tirerai au sort un gagnant parmi tous ceux qui m'auront soutenus. Je compte donc sur vous!  Et cette recette alors? Et bien la voici, en avant-première, rien que pour vos yeux et vos papilles.

Commencez par la préparation du pickles de chou rouge. Vous pouvez le faire la veille si vous le souhaitez (il se conserve plusieurs jours au réfrigérateur dans un bocal fermé), mais ce n'est pas indispensable. Portez le vinaigre, l'eau et le sucre à ébullition dans une petite casserole. Sortez le liquide du feu puis versez-le sur le chou rouge dans un bol ou dans un grand pot de confiture. Les lanières de chou doivent être couvertes de liquide. Laissez refroidir à température ambiante. 
Pour la sauce aux truffes, préparez ce que l'on appelle une duxelle de champignons. L'idéal est de les éplucher d'abord mais si vous n'en avez pas le courage, passez cette étape. Émincez-les finement (en prenant soin d'ôter le pied avant) puis hachez-les. Dans une poêle ou une sauteuse, faites suer l'échalote puis ajoutez les champignons hachés. Faites revenir le tout jusqu'à ce que les champignons rendent leur eau puis couvrez et laissez mijoter à couvert pendant 15mn environ. Versez la crème dans la poêle, salez, poivrez et faites réduire jusqu'à l'obtention d'une sauce épaisse (le liquide doit être presque évaporé). Ajoutez la tartufata (la quantité que vous souhaitez mais le goût doit rester subtile).
Maintenant que les accompagnements sont prêts, vous pouvez vous attaquer au burger. Faites chauffer à sec une poêle ou un grill. Badigeonnez les portobellos d'huile d'olive avec un pinceau sur les deux faces et réservez un instant. Faites griller les parties intérieures des pistolets dans la poêle chaudes puis réservez. Faites la même chose avec avec les champignons portobello. Ils doivent être cuits mais encore croquants. Salez et poivrez. Dressez vos burgers en commençant par le pickles de chou rouge, puis les portobellos, les tranches de brie, la sauce à la truffe et terminez par la roquette. Dégustez sans attendre.

La liste des courses pour 2 personnes:
  • 2 pistolets bien croustillants
  • 2 champignons portobello
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 grandes tranches de brie d'1,5 cm d'épaisseur
  • 2 petites poignées de roquette
  • sel et poivre du moulin
Pour le pickles de chou rouge:
  • 1 grosse poignée de chou rouge émincé en fines lanières
  • 125cl de vinaigre de cidre
  • 100cl d'eau 
  • 1 c. à c. de sucre de canne
Pour la sauce aux truffes:
  • 250g de champignons de Paris épluchés 
  • 1 noix de beurre
  • 1 échalote finement émincée
  • 20cl de crème
  • 1 c. à s. de tartufata
  • sel et poivre du moulin
    Lire la suite

    lundi 5 décembre 2016

    Simple comme un concours "Oh oui, je voudrais une jolie bouilloire électrique dans ma cuisine!"

    Elle est en verre, complètement transparente et tellement design cette nouvelle bouilloire Glass Vision de Tefal que j'ai décidé de vous en faire profiter. Elle n'est pas belle la vie?

    On va donc faire simple pour ce concours, comme d'habitude:
    • Likez la page Facebook et la page Instagram de La Cuisine c'est simple, si ce n'est déjà fait.
    • Taguez 3 amis en commentaire du post FB ou du post Instagram du concours (en ligne dans la journée) pour qu'ils puissent aussi tenter leur chance.
    Concours ouvert jusqu'au 10 décembre minuit et je tirerai au sort un gagnant parmi vous le dimanche 11 décembre. Concours réservé aux résidents en Belgique.

    Bonne chance à tous!
    Lire la suite

    jeudi 1 décembre 2016

    Simple comme une infusion gingembre-curcuma avec la jolie bouilloire en verre de Tefal



    Dimanche après-midi. J'ai envie d'une boisson chaude, sans théine pour éviter les risques d'insomnies, et j'ai dans mon frigo, cela tombe bien, du gingembre et du curcuma frais. Juste ce qu'il faut pour préparer une infusion à haut pouvoir antioxydant. Le gingembre, avec sa saveur chaude et piquante, légèrement citronnée, facilite la digestion en plus de prévenir les nausées et vomissements (pas spécialement nécessaire pour moi aujourd'hui, mais bon à savoir). Le curcuma, lui, est non seulement un pigment naturel en cuisine mais il apporte une saveur chaude et douce à tous les plats tout en exerçant des propriétés anti-inflammatoires. Ces deux racines cousines, font partie des végétaux les plus fortement antioxydants. Raison de plus pour les consommer régulièrement. Sirotez cette infusion sans modération tout au long de la journée ou après le repas du soir.

    Coupez le gingembre et le curcuma en fines tranches (vous pouvez conserver la peau s'ils sont bio). Placez-les dans une théière et couvrez le tout d'eau bouillante. Laissez infuser quelques minutes voire un quart d'heure avant dégustation. Vous pouvez également déguster cette infusion à température ambiante ou même glacée en été.

    P.S. On trouve maintenant du curcuma frais dans toutes les bonnes épiceries bio.

    La nouvelle bouilloire Glass Vision en verre de Tefal m'a tapé dans l'oeil. J'adore regarder l'eau monter en température jusqu'à arriver à ébullition à travers les parois transparentes. Je suis comme fascinée. Il faut dire que chez nous, on fait bouillir de l'eau du matin au soir alors autant que ce soit dans un ustensile agréable à regarder! Elle est en vente au prix conseillé de 69,99 euros mais comme les fêtes approchent, j'ai une surprise pour vous la semaine prochaine. Un petit concours pour que l'un d'entre vous puisse voir trôner cette jolie bouilloire dans sa cuisine. Sympa, non?


    La liste des courses:
    • 1 petit morceau de gingembre bio
    • 1 morceau de curcuma frais bio
    • eau
    • sucre, miel ou sirop d'agave pour le service (facultatif)
    Lire la suite

    lundi 28 novembre 2016

    Simple comme des champignons marinés à l'huile d'olive et à l'huile de graines de courge grillées

    N'essayez pas de réaliser cette recette de champignons marinés avec des huiles quelconques car vous serez déçu du résultat. Elle nécessite des produits de grande qualité comme ceux de Danna Gallez par exemple. Danna vend, depuis de nombreuses années, des huiles premium aux restaurants gastronomiques et aux épiceries fines et, chance pour nous, également chez Rob à Bruxelles. J'ai découvert son univers lors d'une dégustation plus qu'intéressante qui m'a permis, non seulement de comparer des huiles de diverses origines (Italie, France, Espagne), mais également d'avoir des réponses à de nombreuses questions que je me posais en matière d'huile d'olive. Je sais à présent que l'origine ne détermine pas la qualité (non l'huile d'olive espagnole n'est pas moins bonne que l'italienne ou la française). Je sais aussi quelle est la différence entre une huile vierge, extra vierge ou une huile fruité vert ou fruité noir. Je sais maintenant ce que j'aime en la matière car, comme pour le vin, c'est  avant tout une question de goût. Mais j'ai aussi appris des choses aussi pratiques que faire la différence entre l'huile à utiliser pour la cuisson, de celle pour mes vinaigrettes! Bref, lorsque l'on rencontre Danna, on repart moins bête qu'en arrivant et ça j'aime! 

    La bonne nouvelle, c'est que Danna organise une nouvelle dégustation-découverte le 13 décembre prochain à Bruxelles. Si l'idée vous en dit, vous pourrez vous aussi découvrir et goûter ses délicieux produits car, oui, il y a les huiles d'olive mais pas que! L'huile de graines de courge grillées autrichienne est une tuerie, et les huiles de noix et de noisette à se damner. Sans compter un vinaigre de pomme comme je n'en ai jamais goûté et j'en passe. Moi j'adore offrir de l'huile d'olive surtout quand elle est de qualité. Et si vous en glissiez sous votre sapin cette année? Pour les détails pratiques, je vous invite à vous rendre en bas de l'article car maintenant, place à la recette!

    Je l'ai retrouvée dans le tout premier livre de Trish Deseine, "Petits plats entre amis", édité aux éditions Marabout en 2001. Je pense que c'est LE livre qui m'a fait prendre conscience du fait que l'on pouvait se faire plaisir et faire plaisir sans se prendre la tête en cuisine. Comme c'est si bien dit dans le livre, pour cette recette, variez les plaisirs avec les huiles. Moi j'ai choisi de faire avec un mélange d'huile d'olive et d'huile de graines de courge grillées mais rien de nous empêche d'utiliser de l'huile de noisette ou de l'huile de noix et ce, dans les proportions de votre choix.

    Placez les champignons émincés dans une grande assiette ou un grand plat pas trop creux. Versez les huiles, couvrez d'un papier film et conservez au réfrigérateur pendant au moins deux heures. Sortez le plat une demi-heure avant dégustation pour laisser le temps au champignons et à l'huile de revenir à la température ambiante. Assaisonnez de sel et de poivre puis parsemez de noisettes concassées juste avant dégustation.
    Servez ces champignons marinés sur des tranches de pain grillées à l'apéritif, avec un carpaccio de boeuf ou de noix de Saint-Jacques crues (marinez alors les champignons avec un mélange d'olive et de noisette), dans une salade de roquette avec une bonne vinaigrette relevée...
    Un conseil, ne jetez surtout pas le mélange d'huiles qui restera dans l'assiette. Conservez-le dans un petit pot et utilisez-le dans vos prochaines vinaigrettes. Ce serait dommage de gâcher des produits pareil!

    La liste des courses:
    • 250g de champignons de Paris finement émincés à la mandoline ou au couteau
    • 50ml d'huile d'olive de grande qualité
    • 150ml d'huile de courge, noisette, noix...
    • 2 c. à s. de noisettes entières grossièrement concassées
    • sel et poivre du moulin

    Dégustation-découverte d'huiles premium: mardi 13 décembre 2016
    Rue Veydt 50 - 1050 Bruxelles
    Parking suggéré au Penta Hotel Chaussée de Charleroi (100m à pied)


    Danna Gallez
    +32 475 39 77 88
    gallez.danna@gmail.com
    Lire la suite

    lundi 21 novembre 2016

    Simple comme les vermicelles grillés, céleri rave et noix de David Martin (La Paix)

    Des vermicelles! Lorsque j'ai demandé à David Martin, Chef du restaurant La Paix, de me donner la recette d'un plat tout simple qu'il aime préparer chez lui, je ne m'attendais certainement à ce qu'il me donne celui-là! Il m'a dit: "Fais griller des vermicelles à la poêle, ajoute du bouillon et laisse cuire le tout. Termine en ajoutant une belle noix de beurre. C'est aussi simple que ça et c'est super bon." J'étais sceptique (ceux qui me connaissent savent que les pâtes et moi...) mais j'ai essayé. Et là, quelle surprise! C'est étonnamment, vraiment, vraiment très bon. Le plat manquait de végétal à mon goût, David m'a donc suggéré d'ajouter du céleri rave râpé, puisque c'est la saison, en quantité égale aux vermicelles. Et voilà comment est né ce plat de vermicelles grillés au céleri rave. J'ai pris la liberté d'ajouter quelques noix concassées, du persil plat et un peu de fromage de chèvre et je suis, je l'avoue, hyper fière du résultat. Ambre et moi avons dévoré toute la poêle en moins de deux. Ce que j'aime particulièrement dans cette recette, c'est qu'elle m'inspire plein de variantes avec des épinards, de la courge râpée ou même des tomates, des asperges et des petits pois en saison... je pense que c'est sans fin. Merci David.

    Préparez le bouillon de légumes avec un cube ou de la pâte de bouillon bio. Réservez. Faites chauffer l'huile d'olive dans une poêle puis faites-y revenir les vermicelles jusqu'à ce qu'ils prennent une jolie couleur caramel doré. Ajoutez le céleri râpé et mélangez. Versez un peu de bouillon en mélangeant jusqu'à absorption, comme pour un risotto. Répétez l'opération plusieurs fois jusqu'à ce que vous ayez versé tout le bouillon. Goûtez. Normalement les vermicelles devraient être cuits mais encore un peu croquants. Ajoutez la noix de beurre, mélangez et rectifiez l'assaisonnement. Retirez la poêle du feu, ajoutez le persil plat et les noix. Servez  immédiatement vos vermicelles avec un peu de  fromage de chèvre émietté sur le dessus.

    Je ne serai jamais critique gastronomique. C'est une profession que je laisse à d'autres qui font cela  très bien. Je me contente, comme on m'a dit un jour de le faire pour le vin, de dire si cela me plait ou pas. Et bien la cuisine de David, elle me plait, vachement. Selon moi, on ne va pas manger à La Paix sur un coup de tête. Cela se prépare. Ce que je veux dire c'est qu'à chaque fois que j'y suis allée, je connaissais la date du diner ou du déjeuner pas mal de temps à l'avance. Cela m'a donc permis de décompter les jours avec délectation, me réjouissant de ce qui m'attendait. Non pas parce que je savais à l'avance ce que j'allais y manger, au contraire, mais simplement pour le plaisir de l'attente de ce moment incroyable. J'aime ce restaurant pour sa localisation improbable dans un des quartiers de Bruxelles que certains n'oseraient même pas traverser en voiture (ce n'est pourtant qu'à Anderlecht); pour sa décoration sobre, un peu hors du temps; pour l'accueil et le service impeccables du maître d'hôtel et de la maîtresse de maison; et bien évidemment pour le voyage exceptionnel dans lequel David nous embarque systématiquement. L'Asie, et plus particulièrement le Japon, se sont imposés dans les assiettes depuis quelques années. Je dois avouer que le mariage de cette cuisine très particulière, riche en saveurs et pleine de savoir-faire (encore assez méconnue par la plupart d'entre nous) avec la cuisine française du Chef est, à chaque visite, une nouvelle découverte. Je n'en dirai pas plus. Je vous invite juste, si vous le pouvez, à aller vous aussi à La Paix. En réservant via thefork, vous bénéficiez du menu prestige à 100 euros. Ce serait dommage de passer à coté de cette belle occasion.

    P.S. un conseil, prenez le temps d'y aller un midi plutôt que le vendredi soir pour une première fois. J'ai été frappée par la lumière du lieu en pleine journée qui met, selon moi, les assiettes bien plus en valeur qu'une fois la nuit tombée.

    La liste des courses pour 2 personnes:
    • 1 filet d'huile d'olive
    • 120g de vermicelles
    • 120g de celeri rave râpé
    • 400ml de bouillon de légumes
    • 1 belle noix de beurre
    • 1 poignée de noix concassées
    • 1 poignée de persil plat haché
    • sel et poivre du moulin
    • fromage de chèvre ou fromage bleu (facultatif)

    Restaurant La paix - Rue Ropsy Chaudron 47 - 1070 Bruxelles
    Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30. Le vendredi de 19h à 21h.
    Réservations via thefork

    Photo: La cuisine à quatre mains
    Lire la suite

    jeudi 17 novembre 2016

    Simple comme une crème épinards curry coco et lentilles béluga avec le Soup & Co de Moulinex

    Quel bonheur ce "soup maker" de Moulinex! Il est rare que je m'extasie encore devant un appareil électro-ménager, mais celui-ci est vraiment génial. Pour les grands consommateurs de soupe comme nous, ou pour ceux qui justement trouvent cela encore trop fastidieux à préparer, ce robot est un vrai concentré de praticité et d'efficacité. Plus facile à utiliser, tu meurs! On place tous les ingrédients (matière grasse inutile) dans la cuve, on couvre d'eau additionnée d'un peu de bouillon et hop, on lance le programme (1 pour les soupes finement mixées, 2 pour une texture plus épaisse). On laisse faire la bête (qui cuit puis mixe) et il n'y a plus qu'à se servir. Et ça sans salir la moindre casserole! 
    Ce que j'aime aussi c'est que l'on peut utiliser l'appareil sans les programmes préétablis, en choisissant son temps et sa température de cuisson, comme pour ma crème d'épinards coco et lentilles béluga ci-dessous. 
    Et ce n'est pas tout: envie d'une compote de fruits ou d'un smoothie? C'est possible aussi; ou de cuire quelques légumes à la vapeur? Idem grâce au petit panier fourni avec l'appareil. Vous l'aurez compris, c'est bien plus qu'un simple "soup maker" et j'adore!
    La seule petite chose qui manque selon moi, c'est un programmateur. Cela permettrait de mettre tous les ingrédients dans la cuve à le matin et faire en sorte que la soupe soit prête en rentrant du boulot. Mais bon, cela viendra peut-être un jour, qui sait! Et puis, son coût n'est pas forcément à la portée de tous puisque la version la plus chère atteint les 250 euros. Mais puisque cela les vaut, pourquoi ne pas l'inscrire sur sa liste pour Saint-Nicolas ou Père Noël?

    P.S. Nouvelle de dernière minute! En ce moment, chez Vanden Borre et Krefel, vous bénéficiez de 30 euros de remise à l’achat d'un Soup Maker Moulinex. Pas une minute à perdre!

    Dans une petite casserole, faites cuire les lentilles béluga dans 3 fois leur volume d'eau froide pendant 20mn à partir de l'ébullition. Ne surtout pas saler pendant la cuisson (comme toutes les légumineuses) pour éviter qu'elles ne durcissent. Égouttez et réservez. Placez l'oignon, l'ail, la pâte de curry et la pâte de bouillon dans le Soup & Co. Ajoutez l'eau et le lait de coco puis les épinards. Programmez l'appareil sur 20mn à 95°C et démarrez-le. En fin de cuisson, hachez quelques fois la soupe avec le mode "pulse" pour garder un peu de texture. Ajoutez les lentilles cuites et remettez à chauffer 5mn à 95°C. Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire puis servez avec un filet de lait de coco.

    Vous pouvez bien évidemment préparer la même soupe sans le Soup & Co. Faites revenir l'oignon et l'ail dans un filet d'huile d'olive. Ajoutez la pâte de curry et la pâte de bouillon puis l'eau, le lait de coco. Portez le tout à ébullition puis jetez-y les épinards. Laissez mijoter à feu doux 5 bonnes minutes. Mixez grossièrement avant d'ajouter les lentilles béluga. Remettez le tout à chauffer quelques minutes et dégustez avec un filet de lait de coco.

    La liste des courses pour 2 personnes:
    • 1/2 oignon grossièrement haché
    • 1 gousse d'ail
    • 250g de jeunes épinards frais ou surgelés
    • 200ml de lait de coco + un peu pour le service
    • 300ml d'eau
    • 1 c. à s. de pâte de curry
    • 1 c. à c. de pâte de bouillon bio
    • 100g de lentilles béluga cuites
    EnregistrerEnregistrer
    Lire la suite

    lundi 14 novembre 2016

    Simple comme des Petit Beurre® au café

    Je n'imaginais pas à quel point ces simples biscuits fourrés au café pouvaient être dangereux! On en goûte un et et après, c'est l'enfer. Il faut se faire violence pour résister et ne pas s'empiffrer. Pour la préparation, faites appel à toutes les mains des enfants que vous trouverez, ils vont adorer. Personnellement, je préfère cette version toute simple sans cacao mais si vous le souhaitez, ajoutez-en quelques cuillères dans la crème au beurre pour satisfaire les plus petits. Evidemment, pas de concession sur le beurre puisque c'est l'ingrédient principal de la recette. Celui de la marque Kerrygold est juste parfait pour son onctuosité et son goût. Je crois que la prochaine fois, j'essaye avec la version demi-sel et remplace les Petit Beurre® par des spéculoos!

    A l'aide un fouet électrique ou d'un robot, fouettez le beurre en pommade. Ajoutez le sucre et les 3 c. à s. de café et mélangez pour obtenir une crème homogène. A l'aide d'un pinceau (pour ne pas détremper le biscuit) badigeonnez la face intérieure d'un petit beurre. Couvrez-en un autre de crème au café et assemblez-les en pressant légèrement. Faites la même chose avec le reste de la crème et des biscuits. Conservez-les quelques heures ou même une nuit au réfrigérateur, sur une assiette ou dans un petit plat, avant de dégustation.

    La liste des courses pour une vingtaine de biscuits:
    • 250g de beurre Kerrygold à température ambiante
    • 5 c. à s. de sucre glace
    • 3 c. à s. de café fort
    • 50 Petit Beurre®
    • le reste de café pour humidifier les biscuits
    Lire la suite

    lundi 7 novembre 2016

    Simple comme un velouté de potimarron, carottes, lait de coco et dukkah

    Avec l'arrivée du froid, la saison des soupes redémarre chez nous. Simplicité et douceur pour ce velouté de potimarron et carottes servi avec un trait de lait de coco, ou toute autre crème végétale et quelques pincées de dukkah. Quel délice le dukkah! Je me suis lancée pour la première fois dans la préparation ultra simple de ce mélange moyen oriental de fruits secs et d'épices. A saupoudrez sur les soupes, sur vos toasts à l'avocat, des légumes racines rôtis, les salades, ou à ajouter dans votre houmous. Son utilisation est infinie et vous ne pourrez plus vous en passer tellement c'est bon. Les quantités pour le dukkah sont en "cup". Ces mesures américaines sont super pratiques. On en trouve maintenant chez nous, dans les bons magasins d'ustensiles de cuisine, sous plusieurs formes. Si vous n'en possédez pas, pas d'inquiétude, j'ai mis les mesures en "poignées" également.

    Pour préparez le dukkah, faites chauffer une petite poêle à sec pour y griller les fruits secs  (pour moi c'était un mélange de pistaches et de pignons) pendant quelques minutes sans les faire brûler. Réservez. Faites la même chose avec le sésame et les graines de coriandre et de cumin. Laissez refroidir le tout avant de le mixer grossièrement ou de l'écraser au mortier (il doit rester des morceaux de fruits secs dans le mélange).

    Pour le velouté, faites revenir l'oignon, l'ail et le thym dans l'huile d'olive. Ajoutez le potimarron et les carottes. Mouillez avec l'eau et ajoutez la pâte de bouillon bio avant de couvrir et laisser mijoter le tout pendant une petite demi-heure. Mixez finement et rectifiez l'assaisonnement. Servez avec un peu de lait de coco et saupoudrez d'autant de dukkah que vous le souhaitez.

    La liste des courses pour 4 personnes:
    • 1 filet d'huile d'olive
    • 1 oignon grossièrement haché
    • 1 gousse d'ail émincée
    • 1/2 potimarron bio coupé en gros dés avec la peau (environ 400g)
    • 2 carottes bio coupées en rondelles avec la peau
    • quelques feuilles de thym frais
    • 600ml d'eau
    • 1 c. à c. de pâte de bouillon bio
    • sel et poivre du moulin
    Pour le dukkah:
    • 1/2 de cup ou une grosse poignée de pistaches décortiquées ou tout autres fruits secs (pignons, noix, noisettes, amandes...)
    • 1/4 de cup ou une petite poignée de graines de sesame blond ou noir
    • 2 c. à s. de graines de cumin ou de cumin moulu
    • 1 c. à s. de graines de coriandre ou de coriandre moulue
    • Sel et poivre du moulin
    Lire la suite

    jeudi 3 novembre 2016

    Simple comme des coeurs de laitues rôtis, sirop d'érable, graines

    De la salade rôtie, cela peut paraître bizarre et pourtant, c'est vraiment très très bon. Et si en plus vous l'arrosez d'un petit filet de sirop d'érable et d'huile d'olive puis la parsemez de quelques graines, c'est succulent et surtout ça change! Alors n'hésitez plus une minute et foncez acheter des petits coeurs de laitue (aussi appelés sucrines) dans votre supermarché, vous ne serez pas déçus.

    Faites chauffer une poêle avec un filet d'huile d'olive (vraiment très peu; une cuillère à café, c'est largement suffisant) et faites-y rôtir les sucrines côté coupé uniquement pendant quelques minutes. C'est prêt lorsque vous obtenez une jolie couleur dorée sur la face coupée. Placez les  demi salades dans une assiette, arrosez-les d'une cuillère à café de sirop d'érable, d'un filet d'huile d'oliveSalez et poivrez avant de saupoudrer de quelques graines (tournesol, potiron, lin, sésame, pavot... on trouve des mélanges tout fait). C'est vraiment délicieux servi pour entrée légère (ajoutez de la feta émiettée si vous en avez envie) ou pour accompagner une viande blanche ou un poisson.

    La liste des courses pour 2 personnes:
    • une c. à c. d'huile d'olive + un filet
    • 4 sucrines coupées en 2
    • une c. à c. de sirop d'érable
    • sel, poivre
    • un mélange de graines
    Lire la suite

    lundi 31 octobre 2016

    Simple comme les crèmes de cajou Frecious

    J'achète peu de produits préparés ou transformés mais lorsque j'ai découvert les produits Frecious dans un magasin bio de mon quartier, j'ai été immédiatement séduite. Ces nouvelles crèmes 100% végétales sont composées de noix de cajou, de légumes crus, d'herbes et d'épices. Le tout est 100% bio et 100% naturel (aucun ajout d'eau, de sucre, de colorant ou de conservateur) et c'est de plus en plus rare de nos jours. J'ai tout de suite été attirée le produit, plutôt appétissant, que l'on voit dans son emballage entièrement transparent (en plastique certes, mais qui assure une conservation optimale de 60 jours avant ouverture et 10 jours après, grâce à sa pasteurisation à froid). Ma deuxième surprise fut lors de la dégustation: une légèreté et une fraicheur étonnante pour une crème à base de fruits secs mixés. L'ajout de légumes crus (courgettes pour les versions cajou citron et estragon cajou, carottes pour la version basilic cajou) y est sans doute pour beaucoup. 

    Mais que fait-on avec des crèmes de cajou, me direz-vous? Des tas de choses! Moi, j'ai tout de suite pensé aux tartines d'Ambre pour l'école. Ces crèmes remplacent déjà la mayonnaise ou notre habituel houmous fait maison avant d'ajouter des falafels dont Ambre raffole. Vous pouvez également en mettre dans vos potages en petite touche finale ou les servir en dip pour l'apéro. Pensez à en mettre dans vos vinaigrettes mais aussi à les chauffer pour les servir comme accompagnement avec du poisson, du poulet, des pâtes (à la place d'une sauce tomate, de pesto ou du fromage) et même des frites... Bref, leur utilisation est infinie et à adapter en fonction de vos envies.

    Et on les trouve où et à quel prix, les produits Frecious? Chez Rob à Bruxelles et dans de nombreux magasins bio à travers toute la Belgique. Mais aussi à Paris, Londres ou encore Genève et sont généralement vendus au prix de 5,80 euros. 

    La liste de tous les points de vente ainsi que des idées de recettes se trouvent sur leur site internet www.frecious.com. Alors, vous hésitez encore?
    Lire la suite