Simple comme faire pousser ses graines germées

Imprimer
Certains d'entre vous ont vu sur Instagram, pendant le confinement, le petit potager de graines germées que j'entretiens fièrement dans ma cuisine. Nombreux d'entre vous, se sont manifestés en me demandant des conseils en la matière alors que je n'ai absolument pas l'impression d'être une grande spécialiste de la question. Mais voila, chose promise, chose due, je vous partage enfin mes petites connaissances afin que vous aussi, puissiez découvrir le plaisir de faire germer des graines chez vous...

Commençons par le commencement, pourquoi faire germer des graines? Vivant en appartement, il m'est impossible d'envisager le moindre potager (même si, je dois avouer, cela ne me tente pas plus que ça pour le moment). J'ai même abandonné l'idée de faire pousser quelques plantes aromatiques sur mon balcon, celles-ci étant immédiatement couvertes d'une horrible poussière de pollution provenant des automobiles qui défilent sur le boulevard devant chez moi. Bref, il ne me reste que le graines germées. Et je dois avouer que pour une nana qui n'a pas, mais pas du tout, la main verte, il n'y a pas mieux pour débuter. Quelle jouissance de voir ces petites pousses grandir petit à petit grâce à moi, sur mon étagère dans la cuisine! En plus, quand on y réfléchit bien, il n'y a pas plus local comme production. Moi qui adore la cressonnette, plus besoin de l'acheter en supermarché où elle est stockée pendant des jours, dans des étagères réfrigérées. Je la fais pousser moi-même, la choisis bio et la déguste ultra fraîche, dès qu'elle est suffisamment haute pour être coupée. Quelques mots sur les bienfaits de ces petites graines car ils sont nombreux. Véritables bombes nutritives, elles sont bourrées de fibres, vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés, anti-oxydants sans compter la chlorophylle qu'elles contiennent. En gros que du bon. Mais je n'essaye en aucun cas de vous convaincre de vous y mettre, juste de partager ma petite expérience pour ceux que cela intéresse.

Parlons à présent du type de germoir à utiliser. Moi, j'en utilise deux différents: l'un avec une coupelle en verre et une grille en inox acheté chez Färm Coop mais que l'on trouve très facilement sur internet. Le second, composé d'un bocal surmonté du couvercle en plastique percé de petits trous et un petit pied permettant de le maintenir incliné, que j'ai acheté chez Tan, toujours à Bruxelles mais que vous pourrez également vous procurer facilement sur le net. Le premier, me permet de cultiver les graines dites "à mucilage" (cresson, basilic, roquette, chia, lin, moutarde...) . Elles forment, au contact de l'eau, une substance gélatineuse, qui empêche de les cultiver dans un germoir de type bocal. On ne consomme que la partie supérieure et pas les racines. Le second, permet lui, de cultiver les autres graines (radis, fenugrec, alfafa, poireau, avoine, épeautre...) mais aussi des légumineuses comme les lentilles, les haricots mungo, les pois chiches...). Il existe aussi des germoirs à étages, en plastique ou en terre cuite mais j'avoue en posséder un et ne pas avoir encore bien compris comment il fonctionne.

Quel que soit le type de graines que vous ferez germer, la patience est de rigueur. Certaines graines mettent plus d'une semaine pour arriver à maturation et être consommées. Il faudra aussi être vigilant et les maintenir au contact de l'eau qu'elles adorent, sans les noyer; avoir une température adéquate (18°C c'est idéal, évitez donc de les mettre en plein soleil) et un minimum de lumière. Rassurez-vous, ma cuisine est au nord et mes graines germent extrêmement bien.

Comment utiliser les coupelles de germination? Comme je vous le disais, elles sont conçues pour les graines à mucilage (cresson, moutarde, basilic, roquette...). Moi, j'aime faire un petit mélange de plusieurs graines. C'est assez sympa. J'aime le goût légèrement relevé de la moutarde au milieu de la cressonnette. Prenez une cuillère à soupe de graines, que vous disposez dans le fond d'une verre, couvrez de 2cm d'eau et laissez gonfler pendant 15 à 30mn. Vous verrez alors que le liquide est devenu gluant. Etalez les graines, à l'aide d'une cuillère, sur la petite grille en inox, avec le liquide qui coulera dans la coupelle. Essayez de couvrir toute la grille de graines, si possible sans laisser de trous. Versez ensuite de l'eau (moi j'utilise de l'eau filtrée) dans la coupelle jusqu'à ce qu'elle effleure les graines. Celles-ci doivent être au contact de l'eau sans être noyées, ni flotter. Laisser ainsi sans y toucher pendant 12 à 24h. Surveillez régulièrement le niveau de l'eau et si vous possédez un vaporisateur, c'est encore mieux, vaporisez les graines pour les maintenir humidifiées. Au bout de quelques jours, vous verrez les graines commencer à germer et les racines, pousser sous la grille dans l'eau. Il vous suffira alors de maintenir l'eau à niveau. Si vous le souhaitez (je ne le fais pas toujours) changez l'eau de temps en temps car elle aura tendance à se colorer puis devenir trouble. Une fois que les pousses atteignent quelques centimètres (le basilic reste très très court), vous pouvez récoltez vos germes au fur et à mesure de vos besoins. Une fois tous les germes coupés, nettoyez complètement la grille et la coupelle au savon puis recommencez. Je possède deux germoirs de ce type et fais en sorte d'avoir toujours des germes à disposition.

Pour le germoir de type "bocal", c'est encore plus simple. Disposez les graines dans le fond du bocal (toujours une cuillère à soupe voire un peu plus en fonction de la taille du bocal, vous saurez à l'usage) et remplissez-le d'eau. Laissez reposer une nuit et videz l'eau le lendemain. Laissez le bocal tête vers le bas pour que les graines restes humides mais pas dans l'eau stagnante. Rincez toutes les 12 heures (matin et soir) jusqu'à ce qu'elles aient atteint leur maturité. Vous pouvez ensuite les conservez au frigo dans un récipient avec couvercle pendant quelques jours. L'idéal est de les rincer une fois par jour pour conserver leur humidité mais je ne le fais pas toujours et je n'ai aucun souci.

Voilà, vous en savez autant que moi sur les graines germées que je consomme presque tous les jours dans mes tartines au fromage mais vous pouvez très bien les ajouter à vos salades, assiettes de légumes ou même pour accompagner viandes, charcuteries et poissons. Vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille un livre que je trouve assez bien conçu, pas trop long à lire et très complet: Faire pousser ses graines germées par Rita Galchus chez Larousse. Pour vous procurez des graines, rendez-vous simplement en magasin bio ou en ligne, car le choix est parfois plus étendu.









Commentaires