Simple comme des moules de bouchot au chorizo

Imprimer
La Belgique et les moules sont indissociables. C'est de Zélande, en Mer du Nord aux Pays-Bas, que proviennent celles que l'on consomme le plus. Je ne sais pas si ce sont mes origines françaises, alors que je suis belge de coeur depuis ma naissance, mais j'ai une préférence pour les moules de bouchot.  Plus petites que les moules de Zélande, elles sont élevées en Bretagne en Normandie et en mer du  Nord sur des pieux de chêne ou de châtaignier (bouchots), hauts de 4 à 6m, plantés en mer, pour protéger les mollusques des prédateurs. Vous en trouverez à Bruxelles chez les bons poissonniers et même, de temps en temps, chez Delhaize. La recette que je vous propose aujourd'hui peut bien évidemment être réalisée avec des moules de Zélande, mais comme j'aime servir ce plat à partager au moment de l'apéro, j'avoue que la petite taille des bouchots est plus pratique. Et pour en faire un plat principal, il vous suffira d'ajouter quelques pâtes cuites minute dans la casserole juste avant le service.

Quelques heures avant la préparation, faites tremper vos moules dans une grande quantité d'eau fraîche. Changez l'eau quelques fois, si vous en avez l'occasion. Dans une sauteuse sur feu moyen, versez un filet d'huile d'olive et lorsqu'elle est chaude, faites revenir l'échalote émincée en remuant jusqu'à ce qu'elle devienne translucide. Ajoutez le chorizo coupé en petits dés (personnellement, je conserve la peau) et faites revenir le tout une à deux minutes de plus. Égouttez les moules puis versez-les dans la sauteuse, augmentez la puissance du feu et remuez. Laissez ensuite les coquillages s'ouvrir doucement en mélangeant de temps en temps. Jetez le persil haché dans la casserole juste avant de servir vos moules dans des assiettes bien chaudes. Bon appétit.

La liste des courses pour 2 personnes en entrée:
  • 1 kg de moules de bouchot
  • 1 échalote émincée
  • 100g de chorizo piquant ou non coupé en petits dés
  • persil plat haché
  • huile d'olive
  • poivre du moulin

Commentaires