Simple comme ma boîte à tartines idéale

Pour sa parution dans un magazine, j'ai remis au goût du jour cet article, déjà publié plusieurs fois  au moment de la rentrée des classes sur le blog. Une nouvelle photo, un texte raccourci mais en ce qui concerne le fond, aucun changement, car même si ma fille Ambre est adolescente aujourd'hui, je continue à équilibrer ses collations comme autrefois. 

Chaque année en septembre, vous êtes nombreux à redouter la terrible corvée des tartines. Pour moi cela n’a jamais été un problème, car c’est un vrai plaisir de surprendre ma fille avec, chaque jour, une boîte à tartine différente et originale. Voici les quelques conseils que j'applique depuis des années et qui a fait d’elle la reine des cours de récré:

1. Variez les pains. Rien de plus ennuyeux que d'avoir toujours les mêmes tartines de pain blanc. Ils rechignent à manger du pain complet? Essayez les pains sandwich mous gris qui, légèrement sucrés, passeront plus facilement. Il y a aussi le pain pita qui existe à base de farine de céréales complètes ou le pain gris avec des raisins. Mais le must aujourd’hui, ce sont les wraps, à la farine de blé ou mieux encore, à la farine de maïs.

2. Soyez créatifs. Jambon-fromage devient bresaloa-mozarella, filets de poulet ou de dinde avec du fromage frais, saumon fumé et sauce gravlax, crevettes grises-mayonnaise, pastrami, tranches de rosbif cuit, de rôti de porc ou de dinde... Je recycle aussi les restes de la veille : poulet rôti, gigot d'agneau, escalope de veau panées etc. Proposez-leur un produit de la mer au moins 2 fois par semaine en évitant si possible les salades toutes prêtes.

3. Pour ce qui est des légumes, glissez au moins une feuille de salade ou des carottes râpées, de la cressonnette, des graines germées ou encore des cornichons dans chaque tartine. Oubliez les tomates, qui détrempent tout. Pensez aux bâtonnets de carotte, de concombre ou à quelques tomates cerises. il existe aujourd’hui des houmous de légumes et des pestos qui remplaceront la banale mayonnaise. Avec un peu de thon, de jambon ou de mozzarella c’est vraiment sympa.

4. Pas d’impasse sur les fruits: bananes, clémentines et pommes sont les plus classiques. Essayez les quartiers d'orange avec la peau, l'ananas frais ou la mangue coupé en morceaux, un kiwi bien mûr coupé en deux, des fruits rouges ou du melon en saison. Pour les plus récalcitrants, il y a les fruits secs: raisins, abricots, bananes, ananas, dattes... et les oléagineux: amandes, noix diverses, noisettes etc...

5. Et pour finir, je glisse tous les jours une petite surprise comme une mignonnette de chocolat ou un bonbon auquel elle ne s’attend pas. Succès garanti.

En conclusion, je vous rappelle ma devise sur le blog, qui s’applique également à la boîte à tartines de votre progéniture: lorsque l’on cuisine avec pour seul objectif, faire plaisir, cela devient beaucoup plus simple.

P.S. Il existe aujourd'hui de nombreuses alternatives à la traditionnelle boîte pour transporter les tartines. J'aime particulièrement ces pochettes (Keep Leaf) réutilisables en coton avec une doublure résistante à l'eau et qui se ferment à l'aide d'un velcro. Elles sont lavables en machine et donc idéales pour des repas écologiques avec un minimum de déchets. A Bruxelles, j'en ai trouvé chez Hopono, qui regorge d'autres produits super sympas pour les pique-niques de nos petits choux. 

Commentaires