Simple comme le kouglof de Brian Joyeux

Pas de recette aujourd'hui mais l'envie de partager une jolie découverte avec vous: le kouglof de Brian Joyeux. Impossible de reproduire un kouglof comme celui de Brian! D'abord parce que c'est un boulot de dingue qui n'a rien de simple, croyez-moi. Et ensuite parce que son kouglof est tellement, mais tellement bon (les mots ne suffisent pas pour décrire le plaisir que je ressens lorsque j'en mange) qu'il serait dommage de se priver d'une pareille merveille. Attention, vous allez entrer dans l'univers de Brian Joyeux...

C'est grâce à mon amie Laura, du blog www.lacuisineaqutremains, que j'ai rencontré ce joli couple au dernier Salon du chocolat à Bruxelles. J'ai goûté leur kouglof et là, révélation! Un pur bonheur dont j'ai rêvé jusqu'au weekend suivant. C'est donc un samedi matin que j'ai foncé acheter mon premier kouglof avec Ambre qui elle aussi, a succombé à ce délice. Les raisins que je pensais trempés dans la fleur d'oranger le sont en réalité dans le rhum. C'est donc un sirop à la fleur d'oranger que Brian verse sur les kouglofs à leur sortie du four, qui leur donne ce parfum incroyable et inoubliable. Il faut 3 jours pour obtenir ce bijou car il faut bien laisser la pâte lever et se reposer avant la cuisson. Un vrai travail d'artisan qui me fascine et que je vénère.

Brian est franco-américain et marié à Anastasia, qui elle, est grecque. Ils travaillent ensemble dans l'atelier-boutique qu'ils ont ouvert il y a maintenant 3 ans dans le quartier du Cirque Royal à Bruxelles. Ils ont choisi notre capitale mais auraient très bien pu s'installer à Dubaï ou à New York. Parce lorsqu'on est pâtissier dans la restauration comme l'est Brian, on peut s'installer n'importe où. Mais, heureusement pour nous ils ont choisi Bruxelles. Brian peut ainsi aller facilement rendre visite à sa famille en France et Anastasia à la sienne, à Athènes. Leur idée était au départ d'ouvrir un atelier pour continuer à concevoir, sur commande, les pâtisseries que Brian confectionnait, à son arrivée en 2009 en Belgique, au sein du célèbre restaurant Bruneau. Toutes ses créations sont à présent vendues dans divers commerces et restaurants et, heureusement pour nous, aussi à la clientèle du quartier, dont je fais partie. 

Mais évidement Brian ne fait pas que du kouglof! Je n'ai pas encore eu l'occasion de goûter à tout mais ce n'est pas l'envie qui manque. Son Paris-Brest et sa Tropézienne m'ont fait de l’œil dès ma première visite. Nous avons commandé un délicieux et très fin gâteau appelé Osmose (biscuit amande, praliné pétillant, bavaroise vanille et mousse au chocolat au lait) pour l'anniversaire d'Ambre. Il n'en est pas resté une miette! Saint-honoré, Fraisier, Opéra, Forêt noire, Pavlova, Merveilleux, Baba au rhum et j'en passe. Il suffit de prendre son téléphone (possible aussi de le faire en ligne) et passer commande pour le nombre de convives souhaité.

Un dernier conseil, passez commande ou réservez votre kouglof par téléphone avant de vous rendre chez Brian car vous risqueriez d'être déçu en arrivant s'ils sont tous vendus. Uccle a son Saint-Aulaye et plus récemment Secret Gourmand, Eclairs et Gourmandises et j'en passe... maintenant nous avons tout près de Schaerbeek, à la limite de Saint-Josse, Brian Joyeux et cela me ravit.

Brian Joyeux - Rue du congrès, 3 - 1000 Bruxelles - http://www.brianjoyeux.be
Ouvert du mardi au samedi de 9 à 18h.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Commentaires

  1. Il est très fort Bryan. Je valide aussi son millefeuilles. Vincent

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire